e-Constat : les assureurs digitalisent le constat amiable

e-constat auto

4 mars 2015 • Mobilité

Depuis le 1er Décembre 2014, le rassemblement de la totalité des assureurs français a permis d’offrir une application unique qui répond, on l’espère, aux attentes des automobilistes. En effet, le fastidieux constat amiable, qui fêtait ses 50 ans en 2014, sera désormais plus facile et plus rapide à faire grâce à cette nouvelle application : e-Constat auto.

On vient de se faire percuter par un scooter peu vigilant qui a ruiné l’aile droite de notre voiture. Heureusement, personne n’est blessé, mais quoi de plus contraignant que de chercher péniblement sa feuille de constat coincée au fin fond de la boite à gant ? L’e-constat auto se définit comme une solution visant à simplifier mais aussi accélérer le processus de constat en France.

Image de prévisualisation YouTube

Plusieurs conditions d’utilisation :

  • Ce contrat ne fonctionne que pour les automobilistes immatriculés et assurés en France (métropole et DOM).
  • Ce constat digital ne concerne que les dégâts matériels intervenus entre un ou deux véhicules motorisés.
  • L’application fonctionne uniquement sur les smartphones compatible iOs et Android.

L’e-constat est exactement construit sur le modèle du constat papier et est jalonné par 7 étapes définissant le parcours utilisateur.

L’application rappelle dans un premiers temps les consignes de sécurité et les conditions préalables pour utiliser l’application. On sélectionne ensuite un mode de saisie (2 conducteurs et 1 smartphone, ou 2 conducteurs et 2 smartphones, etc.) avant de préciser si l’on souhaite inclure des témoins dans la démarche. Puis 7 étapes permettent de réaliser ce e-constat.

eConstat étape 1

1. Immatriculations et assureurs

Les usagers choisissent s’ils veulent réaliser leur déclaration avec 1 ou 2 smartphones puis renseignent leurs assureurs respectifs.

Le + : Gain de temps grâce aux informations préenregistrées

etape2 eConstat

2. Informations sur les véhicules

Ils doivent ensuite tour à tour renseigner leur n° de contrat, le nom et l’adresse de l’assuré, le type de véhicule et enfin le point de choc.

Le + : la géolocalisation en temps réel de l’accident.

etape3 Econstat

3. Circonstances de l’accident

Les circonstances de l’accident peuvent être décrites de façon vraiment précises, comme dans la version papier : en train d’ouvrir une portière, prenait un stationnement, s’engageait sur un parking etc…

Le + : ajout d’une photo attestant des dégâts directement grâce à son smartphone.

 eConstat

4. Croquis de l’accident

Les usagers dessinent le croquis comme sur un constat papier : soit avec le module, soit sur une feuille qu’il prennent ensuite en photo.

Le + : module de croquis intégré à l’application avec des éléments pré-dessinés.

 

 etape5 eConstat

5. Compléments d’information

Des compléments peuvent être ajoutés au constat pour donner plus de détails à l’assureur.

Le + : Ajout d’un maximum de 2 photos supplémentaires sur l’accident.

etape6 eConstat

 6. Prévisualisation du constat

Avant envoi, les usagers peuvent vérifier à nouveau leur déclaration et pré-visualiser le rendu.

Le + : Evitement des ratures sur le document final.

etape7 eConstat

 7. Signature de l’e-Constat

Comme le reste du constat, la signature est bien entendu digitale. Même le stylo n’est plus nécessaire !

Le + : Signature digitale ayant la même valeur juridique que la signature manuscrite.

sms confirmation econstat

SMS de confirmation et réception

Les assurés reçoivent après envoi un accusé de réception par SMS mais aussi une copie du contrat par mail permettant ainsi d’éviter des sueurs froides.

Le + : Réassurance instantanée et traitement accéléré.

 

Sur le plan pratique, ce nouvel outil d’ e-Constat permet aux assureurs de rationaliser le processus et avec lui, les coûts ! Le saisie du constat est ainsi directement intégrée, supprimant le traitement papier avec ressaisie manuelle.

Côté expérience utilisateur, le fait d’être confronté à un accident est déjà assez pénible en soit pour ne pas compliquer la situation avec le fait de devoir dessiner l’évènement, ou encore de se rendre à la Poste pour envoyer son constat (qui plus est avec les potentiels coûts supplémentaires de l’envoi en recommandé !). L’application e-Constat a donc un véritable double bénéfice, pour l’utilisateur comme pour l’organisation.

En termes de concurrence, les assureurs français se sont largement inspiré de l’application Assisto créée par une start-up belge en mai 2014. La Matmut a quant à elle aussi développé sa propre application pour ses usagers (« E-déclaration Matmut » sur iOS)  permettant de faire un e-constat automobile, mais qui ajoute aussi la possibilité déclarer un sinistre d’une autre nature (vol, vandalisme, etc…).

Les deux formes de constats (papier et digital) coexistent bien entendu. Aux Pays Bas, une application semblable existe depuis 2012. Pour le moment, on ne compte que 5% des assurés hollandais à avoir choisi ce mode de déclaration. L’avenir nous montrera si les français adoptent le concept plus rapidement ou non !

Inscrivez-vous à la newsletter Client Connection

Restez à jour des tendances et des informations sur l'Expérience Client.
Retrouvez chaque mois notre sélection, directement dans votre inbox.

Pas de spam. Pas d'email partenaires. Que de l'info utile, une fois par mois. La désinscription se fait en un clic.

Tags: , , , , , ,

One Response to e-Constat : les assureurs digitalisent le constat amiable

  1. John Pinch dit :

    Assisto (http://www.assis.to) est disponible en France, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Pays-Bas, Roumanie et bientôt ailleurs en Europe. Cette app est multilingue et permet de remplir un constat en 2 langues. Elle guide l’utilisateur à travers les étapes nécessaires du constat (dépend du type d’accident) afin de ne remplir que les informations nécessaires. Contrairement à « e-constat auto », elle gère tous les cas de constats : véhicules motorisés/non motorisés, un/deux véhicule(s), vandalisme, vol, dégâts naturels, … Elle a été pensée par des assurés pour des assurés. Nos assureurs partenaires peuvent eux récupérer les constats en temps réel et réagir instantanément pour aider leur client. Dernière nouveauté, les assureurs et autres partenaires peuvent également envoyer des cartes vertes digitales à leurs assurés, une première en Europe. D’autres annonces suivront dans les semaines à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *